ONU,Colombie, violence,

L'ONU s'inquiète de la violence contre les ex-combattants en Colombie


La Havane, 14 juillet - Le chef de la mission de l'ONU pour la vérification des accords de paix en Colombie, Carlos Ruiz Massieu, a exprimé mercredi devant le Conseil de sécurité son inquiétude face à l'augmentation de la violence et des agressions contre les anciens combattants et les leaders paysans.

Carlos Ruiz Massieu a rappelé que ces derniers jours, cinq meurtres ont été signalés à l'encontre d'anciens membres de groupes d'insurgés en Colombie.

Le représentant de l'ONU en Colombie a également souligné que la violence touche les dirigeants paysans et les revendicateurs de terres, alors que la réforme rurale progresse.

Il a également mis en garde contre les obstacles rencontrés par les fonctionnaires colombiens travaillant sur la réforme promue par le président Gustavo Petro.

Lors de sa présentation au Conseil de sécurité, le chef de la mission de l'ONU pour la vérification des accords de paix en Colombie a exhorté le gouvernement colombien à prendre davantage de mesures pour protéger les anciens combattants et les dirigeants paysans.

Il a également appelé le gouvernement du pays sud-américain à tenir sa promesse de nommer un haut fonctionnaire chargé de superviser la mise en œuvre de l'accord de paix final, signé en 2016.

Ruiz Massieu a salué l'approche de "paix totale" de Gustavo Petro, qui se concentre sur "la durabilité, la réintégration communautaire, en mettant l'accent sur la réconciliation, l'accès à la terre et l'autonomisation des femmes et les questions de genre".(Texte: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *