Cuba, Transculture, Unesco

Les cours du programme ‘Transculture’ de l'Unesco s'ouvrent à Cuba


La Havane, 3 octobre - Des dizaines de jeunes de 17 pays des Caraïbes assistent aux premiers cours présentiels du Pôle caribéen pour la formation culturelle à Cuba, dans le cadre du programme ‘Transculture’ de l'Unesco.

La cérémonie d'ouverture a eu lieu au Couvent de Santa Clara, dans le centre historique de la Vieille Havane, qui fait l'objet d'un vaste processus de rénovation pour devenir le Collège de formation aux arts et métiers de la restauration, coordonné par le Bureau de l'historien.

Anne Lemaitre, représentante du Bureau régional de l'Unesco pour la culture en Amérique latine et dans les Caraïbes, a souligné l'importance de ‘Transculture’ dans l'accompagnement et la promotion des artistes âgés de 18 à 35 ans dans le secteur des industries culturelles et créatives.

Elle a rappelé que le programme coordonné par cette organisation internationale est financé par l'Union européenne (UE) et bénéficie du soutien de nombreuses institutions cubaines, et a évoqué la figure d'Eusebio Leal - décédé il y a trois ans - comme moteur du projet du Collège de Santa Clara.

Dans ses déclarations à la presse, Anne Lemaitre a souligné que le programme Transculture crée des ponts de communication et d'interaction entre l'Europe, Cuba et l'ensemble des Caraïbes, ainsi qu'au sein de la région caribéenne.

Le vice-ministre cubain de la culture, Fernando León Jacomino, l'ambassadrice de l'UE à Cuba, Isabel Brilhante, la présidente de la Commission nationale cubaine pour l'UNESCO, Dulce Buergo, et la présidente du conseil d'administration du Centre de formation culturelle des Caraïbes, Gladys Collazo, étaient présents à l'événement.

La représentante de l'UE a souligné le travail considérable réalisé pour mettre en œuvre les cours, grâce à l'engagement des différentes institutions impliquées.

Pour sa part, le vice-ministre Fernando León a invité les jeunes à découvrir toute la richesse culturelle du pays d'accueil et à bénéficier de l'expérience de professionnels très compétents dans les différents domaines proposés.

Pendant plusieurs semaines, les étudiants recevront une formation dans des ateliers dédiés à l'artisanat, à la musique, au design, entre autres.

Geury Brusseau est arrivé de la République dominicaine pour les rejoindre et a fait part à la presse de son enthousiasme et de ses grandes attentes quant à sa participation au programme ‘Transculture’.

Selon ses déclarations, "il convient de dire que l'on investit dans l'art, que l'on transforme la véritable gestion de l'art et, surtout, que l'on obtient des valeurs significatives d'une culture aussi riche que la culture cubaine". (Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *