Cuba, Unesco, éducation inclusive, Agenda 2030

Cuba ratifie à l'Unesco son engagement en faveur de l'éducation inclusive


Paris, 8 novembre - Cuba a ratifié ce mardi à l'Unesco, par la voix de sa ministre de l'Éducation, Naima Ariatne Trujillo, son engagement en faveur de la matérialisation mondiale de l'objectif de l'Agenda 2030 pour le développement durable lié à l'éducation inclusive.

La chef de la délégation cubaine à la 42e Conférence générale de l'organisation, un forum qui s'est ouvert dans la matinée dans cette capitale, a été reçue au siège de l'organisme multilatéral par sa directrice générale adjointe pour l'éducation, Stefania Giannini, une rencontre qui a renforcé les liens bilatéraux.

Le quatrième objectif de l'Agenda adopté par les Nations Unies en 2015 vise à assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité et à promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie pour tous, un objectif que l'île considère comme une priorité et pour lequel ses réalisations et sa solidarité sont reconnues dans le monde entier.

Naima Trujillo et Stefania Giannini ont convenu de l'importance de la coopération internationale pour atteindre cet objectif ambitieux.

Lors de la réunion, la ministre cubaine était accompagné de l'ambassadrice de Cuba auprès de l'UNESCO, Yahima Esquivel.

Auparavant, lors d'un entretien avec l'agence de presse Prensa Latina, la ministre de l'Éducation avait exprimé son espoir que la 42e Conférence générale de l'Unesco, qui se tient jusqu'au 22 novembre, contribue à la paix dans les domaines de l'organisation, savoir l'éducation, la science, la culture et la communication.

Elle a également annoncé que Cuba jouera un rôle actif dans les commissions et les forums convoqués, où elle partagera ses expériences.

Naima Trujillo a souligné la coïncidence entre les principes et les valeurs promus par l'Unesco et ceux défendus et renforcés par le modèle social cubain.(Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *