Espagne, sports, Tour d'Espagne, cyclisme, Tarragone,

Tour d'Espagne: L'Australien Groves le plus rapide à Tarragone


Tarragone, 30 août - Un an après, l'Australien Kaden Groves a récidivé en remportant au sprint la 4e étape du Tour d'Espagne cycliste mardi à Tarragone, le deuxième succès de sa carrière sur l'épreuve, devançant le Colombien Juan Sebastian Molano.

Groves (Alpecin-Deceuninck) a été le plus fort dans un emballage final très nerveux, débordant Molano au terme d'un long sprint lancé un peu trop tôt par le Colombien.

Le sprinteur de 24 ans décroche là sa troisième victoire sur un grand tour. Vainqueur l'an dernier de la 11e étape de la Vuelta, il a aussi levé les bras cette année sur le Giro (5e étape).

Le Belge Remco Evenepoel, qui a remporté la Vuelta l'an dernier, a conservé le maillot rouge de leader à l'issue d'une journée plutôt tranquille pour le peloton malgré deux chutes dans le final, dans lesquelles le sprinteur français Bryan Coquard a été pris, se blessant a priori à une omoplate, tout comme le leader de la Bahrain-Victorious Santiago Buitrago, 8e du général au départ de l'étape.

Le Néerlandais Wilco Kelderman, qui occupait le 9e rang du général et lieutenant de la Jumbo, a lui aussi perdu du temps, franchissant la ligne d'arrivée 3 min 39 sec après Groves.

L'Argentin Eduardo Sepulveda (Lotto-Dstiny), déjà échappé la veille avant d'être avalé par le groupe des favoris, a profité de la journée pour récolter six points supplémentaires au classement de la montagne et s'emparer de la première place.

S'il portait déjà le maillot blanc à pois bleus mardi, Evenepoel gardant la tunique rouge de leader du général, Sepulveda devient après cette quatrième étape le premier Argentin à prendre la tête d'un classement lors d'un grand tour.

Après trois premiers jours agités (intempéries, chute d'Evenepoel après l'arrivée lundi), la course s'est déroulée sans incident majeur sur la route.

La police nationale espagnole a annoncé mardi que quatre indépendantistes catalans avaient été arrêtés samedi: ils projetaient de verser de l'huile de moteur sur le tracé de la troisième étape qui s'est courue deux jours après leur arrestation.

Mercredi, la 5e étape (186,2 km) emmènera le peloton de Morella à Burriana, au nord de Valence et pourrait sourire aux baroudeurs, avec une montée de deuxième catégorie dont le sommet sera situé à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée. (Texte: AFP)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *