Cuba, Miguel Díaz-Canel, Émirats arabes unis, hommes d'affaires

Le président cubain s'entretient avec des hommes d'affaires émiratis


 

Dubaï, 30 novembre - Le président cubain Miguel Díaz-Canel a tenu aujourd'hui une réunion avec des hommes d'affaires des Émirats arabes unis (EAU) sur les diverses opportunités commerciales de l'île, en vue de développer des projets conjoints.

Le président a détaillé dans son compte X qu'ils ont analysé les questions d'intérêt commun et le renforcement des liens économiques, commerciaux, financiers et de coopération entre les deux nations.

Une nouvelle étape s'ouvre dans les relations mutuelles, a déclaré aujourd'hui le chef de l'État lors du dialogue avec des hommes d'affaires liés à la production alimentaire, au tourisme, aux sources d'énergie renouvelables et au secteur pharmaceutique.

La réunion a été suivie par la ré-inauguration de la Maison du Havane à Dubaï, la plus grande du Moyen-Orient, selon la présidence de la République sur le même réseau social.

Le président de Baquer Mohebi Enterprises et distributeur de Habanos aux États-Unis, Mohammed Mohebi, a expliqué que son pays est le plus grand marché pour les cigares cubains dans cette partie du monde.

Cet important homme d'affaires émirati a retracé l'histoire et les racines des cigares de La Havane dans son pays.

Il a également parlé de la mystique de Cuba, de sa révolution et a exprimé une gratitude particulière pour l'aide apportée par l'île pendant les moments difficiles de la pandémie du virus Covid-19, lorsqu'elle a envoyé ses médecins ici.

Díaz-Canel est arrivé en visite officielle aux États-Unis mardi dernier pour assister à la conférence sur le changement climatique COP28, dans le cadre d'une tournée qui le conduira également au Qatar et en Iran.

La veille, le dirigeant de l'île a eu des entretiens officiels avec Son Altesse le Cheikh Mohamad Bin Zayed Al Nahyan, président des Émirats arabes unis et émir d'Abou Dhabi.

Au cours de la réunion, les deux parties ont noté le bon état des relations entre les deux pays et le désir de renforcer le dialogue politique bilatéral. (Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *