Cuba, France, CubaCoop, solidarité

Coup d'envoi en France d'une nouvelle campagne de solidarité avec Cuba


Paris, 9 février - L'association Cuba Coopération France (CubaCoop) a lancé aujourd'hui un appel en France à donner des fonds pour une campagne visant à atténuer l'impact du blocus américain contre l'île dans des secteurs tels que l'alimentation.

L'appel diffusé ici invite les citoyens, les collectivités locales, les entreprises publiques et privées, les fondations, les syndicats, les forces politiques et les organisations de solidarité à contribuer financièrement à cette initiative.

Parmi les bénéficiaires de l'aide alimentaire et des produits de première nécessité, CubaCoop cite les hôpitaux et autres établissements de santé, les orphelinats et les centres éducatifs de la nation antillaise.

Dans son appel, l'association créée en 1995 pour promouvoir la coopération entre les deux pays, en particulier la coopération décentralisée, rappelle que Cuba et son peuple subissent depuis plus de six décennies les conséquences du blocus économique, commercial et financier des États-Unis, une politique qu'elle qualifie de criminelle.

Le siège de Washington provoque les privations les plus dures dans divers domaines, y compris celui de l'alimentation, a-t-il souligné.

Selon le président de CubaCoop, Víctor Fernández, l'objectif de cet appel est que d'autres organisations se joignent à la collecte.

Depuis près de 30 ans, l'association française promeut des dizaines de projets visant à soutenir le développement socio-économique de l'île, dans des secteurs allant de l'eau et de l'assainissement aux énergies renouvelables, en passant par la sécurité alimentaire et la culture.

Fernández a insisté sur le fait que, selon lui, le soutien à Cuba doit inclure à la fois le volet politique, marqué par la dénonciation et la condamnation du blocus, et le volet économique, qui consiste en la coopération, l'encouragement des investissements et les facilités accordées aux entrepreneurs français pour qu'ils puissent faire des affaires dans le pays assiégé des Caraïbes. (Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *