Cuba, femme, FMC, Teresa Amarellé Boué

Vaincre les impossibles dans l’autonomisation de la femme


La Havane, 9 novembre - Le Programme national pour la promotion des femmes «progresse et se perfectionne, alors que l’on travaille à réduire le taux de grossesse chez les adolescentes, les manifestations de violence de genre et ses autres axes, dans une perspective intégrale, pour vaincre tous les impossibles», a déclaré Teresa Amarellé Boué, membre du Bureau politique du Parti et Secrétaire générale de la Fédération des femmes cubaines (FMC), lors de la réunion plénière nationale de cette organisation, tenue le 8 novembre à La Havane.

Ce Programme, adopté par le Conseil des ministres, est un mécanisme indispensable de promotion de l’égalité de genre visant à relever tous les autres défis, liés aux manifestations de discrimination et de violence de genre, ainsi qu’aux comportements sexistes, a-t-il été dit.

À cet égard, plus de 2400 cours de formation ont été organisés dans les Maisons d’orientation de la femme et des familles, qui ont permis à 17000 femmes d’obtenir un diplôme et d’entrer dans le monde du travail.

Sunilda Montes de Oca, de Santiago, a déclaré qu’il restait néanmoins à accroître les actions de sensibilisation du Programme et à renforcer davantage la prévention et la prise en charge des victimes de violence de genre, des aspects dans lesquels «La FMC doit nécessairement jouer le rôle principal», a-t-elle déclaré.

Une autre des questions discutées concernait les « casitas » d’enfants (garderies d’entreprise), dont 154 existent déjà dans toute l’Île, dotées de 4 874 places. Une réduction de 50 % est accordée aux mères salariées de trois enfants ou plus. Cette initiative contribue également à créer de nouvelles sources d’emploi.

Quant au processus d’organisation du 11e Congrès de la FMC, il a été signalé que 129 municipalités ont tenu leurs assemblées et que la Province de Las Tunas a déjà siégé.

«Le fait que 36,5 % des dirigeantes élues aient moins de 35 ans est un signe positif et témoigne de la vitalité de la Fédération», a déclaré Rosmeris Santiesteban Lago, deuxième secrétaire de l’organisation.

L’occasion a été propice pour l’Assemblée plénière de reconnaître le travail de TataMania, «une PME spécialisée dans la prise en charge, 24 heures sur 24, de 61 personnes âgées, malades et handicapées, dans les provinces de La Havane et de Guantanamo, et bientôt à Villa Clara, commune qui affiche le taux de vieillissement le plus élevé», selon Yadira Alvarez, présidente de cette forme de gestion non étatique.

La réunion plénière a réaffirmé sa solidarité avec les femmes et le peuple de Palestine, victimes du massacre perpétré par le régime sioniste d’Israël. (Texte et photo: Granma)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *