États-Unis, leucémie, médicament, phase expérimentale, Institut d’oncologie

Phase expérimentale médicament contre la leucémie


Washington, 17 mar.- Un médicament administré par voie orale en phase expérimentale appelé Revumenib ouvre aujourd’hui une voie prometteuse pour combattre la leucémie.

Selon des scientifiques de l’Université du Texas et de l’Institut d’oncologie Dana Farber aux États-Unis, "il a révélé des effets anticancéreux et des signes de résistance".

Ce médicament a permis la disparition totale des signes cancéreux chez 30 % des participants à un essai clinique, précise la revue Nature.

La pilule utilisée contre la leucémie myéloïde aiguë avancée ou résistante a atteint un certain degré de rémission chez 53% des patients et est complète chez 30% des patients.

L’étude a montré que "l’inhibition d’une protéine appelée Menine par l’utilisation de revumenib produisait des réponses encourageantes dans les leucémies aiguës avancées avec des réarrangements KMT2A ou NPM1 mutants".

Les experts ont mis en garde contre l’apparition d’une résistance sélective à l’inhibition de la Menine.

"L’équipe a identifié des mutations spécifiques du gène MEN1 (codant pour la Menine), qui peuvent provoquer une résistance au revumenib en modifiant le site de liaison au médicament", affirment les spécialistes.

La leucémie aiguë se caractérise généralement par la mutation du gène 1 de la nucléophomine (NPM1) ou par la réorganisation du gène 1 de la leucémie à lignée mixte (KMT2Ar), tous deux contribuant à la progression du cancer.

Les taux de survie globale de la leucémie sont faibles, il n’existe actuellement aucun traitement approuvé ciblant ces altérations génétiques. (Texte : PL)(Photo : Internet)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *